Cyclops

Le carnet de recherche sera celui du programme de recherche CyclOPs. Celui-ci vise à interroger le vélo et sa pratique en milieu urbain.

De plus en plus présent dans les agglomérations françaises, considéré comme une solution à part entière pour résoudre les problèmes liés au déplacement en ville (congestion automobile, pollution), le vélo redevient un objet de toutes les attentions. Après un effondrement de la pratique quotidienne, ce retour au centre de la ville reste peu questionné par la communauté scientifique. Le vélo est un objet qui appelle une approche pluridisciplinaire par excellence. Sous l’angle d’attaque des usages et du rapport à la ville les disciplines des sciences humaines telles la géographie/aménagement de l’espace et urbanisme, la sociologie/anthropologie/ethnologie, l’économie des transports ou la philosophie peuvent être mobilisées.

Concernant les sciences expérimentales, ce sont la médecine/santé (pollution, efforts musculaires et cardiaques, postures), la biologie (pollution, efforts musculaires et cardiaques), la physique (aérodynamique, tribologie) et l’informatique (traitement de données, modélisation) qui peuvent prendre place dans ce programme de recherche.

Nous avons choisi d’entamer ce travail de recherche en nous inscrivant dans un triptyque axiologique en dialectique permanente. Le premier axe renvoie à l’usage et aux représentations associées des cyclistes. Le deuxième traite des politiques publiques liées au vélo. Le dernier pose la question de l’impact sur le milieu urbain de manière générale ; il ouvre des questionnements sur la possibilité de considérer le vélo comme un moyen d’émancipation et d’accès au droit à la ville. CyclOPs souhaite ainsi poser un regard global sur le vélo en mettant en perspective les pratiques et leurs évolutions induites par les politiques publiques et les évolutions de la ville associées.

En 2018, CyclOPs se concentre sur 3 activités majeures :

  • L’animation de ce carnet de recherches comme espace de veille et de communication de données et d’analyses inédites ;
  • La mise en oeuvre du projet de recherche Véléval, financé par le LabEx Intelligences des Mondes Urbains ;
  • La mise en lien des chercheur·es de la région lyonnaise qui travaillent sur le vélo en milieu urbain. Cela inclue particulièrement l’organisation d’évènements scientifiques par ses membres.

Observatoire des pratiques cyclistes en milieu urbain