Éclairer les politiques cyclables par les pratiques et représentations des cyclistes. Approche par la notion « d’être à l’aise » [offre de stage]

Offre de stage – M2 – printemps/été 2019

Dans le cadre du projet IMU Véléval (évaluation de la praticabilité à vélo des espaces urbains), la/le stagiaire participera à l’identification des facteurs sociaux et géographiques qui permettent à un·e cycliste d’être « à l’aise à vélo en ville ». L’objectif sera de mettre en évidence la manière dont ces facteurs trouvent ou pas une traduction dans les politiques cyclables mises en œuvre au sein des agglomérations de Lyon et de Saint-Étienne.

La/le stagiaire contribuera à la conduite puis à l’analyse des entretiens de réactivation de Véléval. Elle/il mettra les résultats en tension avec le  diagnostic théorique de la cyclabilité des territoires établi au début du projet. Ces entretiens ont pour objectif d’apporter un éclairage sur ce qui, dans la pratique ordinaire comme dans la trajectoire sociale, permet d’appréhender le rapport à la ville, au vélo et au vélo en ville. Afin d’approfondir l’hypothèse émise par les chercheurs et chercheuses du projet Véléval la/le stagiaire sera amené·e à prendre des initiatives en matière d’enquête pour fournir des éléments empiriques et des analyses complémentaires.

L’articulation entre anthropologie/sociologie et urbanisme-aménagement se jouera au niveau de la confrontation entre les facteurs caractérisant l’aptitude à « être à l’aise » à vélo mis en évidence dans les discours des enquêté·es, et l’analyse des politiques publiques en lien avec ces facteurs.

Ce stage permettra de :

  • Renforcer l’équipe de Véléval et contribuer à son opérationnalité. Au-delà de de la réalisation des entretiens de réactivation et de leur analyse, le stage a pour objectif de confronter les perspectives théoriques entourant la cyclabilité au vécu des interviewés. Le stage pourra ainsi fournir des arguments pour valider les indicateurs initialement choisis, et faire émerger de nouveaux facteurs (individuels ou sociaux) qui pourront être pris en compte à l’avenir. Ce faisant, le stage apportera au projet Véléval une dimension « politique publique ».
  • Produire une analyse compréhensive d’espaces identifiés grâce aux analyses géomatiques, de traces et d’images conduites dans le projet et ce faisant questionner les choix d’aménagement réalisés par les agglomérations de Lyon et Saint-Etienne. 
  • Contribuer à un retour réflexif sur la méthodologie du projet Véléval et apporter des éclairages grâce à des études complémentaires (observation sur site, entretiens, etc.).

 Compétences et qualités requises

  • Être en master 2 de sociologie, d’anthropologie ou de géographie sociale, ou bien issu·e d’un master d’urbanisme avec un volet important consacré aux méthodes d’enquête qualitative ;
  • Maîtriser les principes de la conduite d’entretiens et de l’analyse de données qualitatives ;
  • Avoir une maitrise correcte de l’anglais, en particulier du fait de la bibliographie relative au sujet ;
  • Plus généralement, il est nécessaire que la personne candidate soit autonome et motivée par l’analyse des données quantitatives en général et par la thématique du vélo en ville en particulier.

Encadrant·es :

  • Matthieu Adam (post-doctorant, géographie-urbanisme, UMR LAET, ENTPE) matthieu.adam@entpe.fr
  • Nathalie Ortar (DR, anthropologie, UMR LAET, ENTPE) nathalie.ortar@entpe.fr
  • Laurence Rocher (MCF, urbanisme-aménagement, UMR EVS, Institut d’Urbanisme de Lyon) laurence.rocher@univ-lyon2.fr

Candidature / Modalités du stage et du recrutement :

  • Stage indemnisé d’une durée de 5 mois ;
  • Début approximatif : 1er mars 2019 ;
  • Date limite de candidature : 30 novembre 2018 ;
  • Employeur/financeur : IMU – Université de Lyon ;
  • Lieu de travail : UMR 5593 LAET, ENTPE, Vaulx-en-Velin.
  • Envoyer CV et lettre de motivation aux trois encadrant·es avec le sujet « stage IMU VELEVAL M2


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.