“Mobilités spatiales, méthodologies de collecte, d’analyse et de traitement”, colloque les 8 et 9 novembre 2018

Le 16ème colloque MSFS “Mobilités spatiales, méthodologies de collecte, d’analyse et de traitement” se tiendra les 8 et 9 novembre 2018. Il aura lieu à l’UFR de Droit, sciences économiques et sociales de l’Université de Tours.

Plusieurs communications, dont l’une présentera le travail du projet Véléval, porteront particulièrement sur les enjeux du vélo en ville.

Argumentaire

Soucieux de décrire le “mobility turn” ou les formes “d’une société à individus mobiles”, les travaux sur les mobilités spatiales se sont multipliés ces deux dernières décennies.Des approches quantitatives aux méthodes compréhensives diversement inspirées, les recherches en cours révèlent la diversité des postures théoriques, des cadres méthodologiques et plus largement des conceptions de la mobilité ; et avec elle, des manières de construire les savoirs et de les interroger. Les progrès de l’interdisciplinarité, les apports de la pensée systémique et du pragmatisme, ou encore la montée en force des approches qualitatives, attentives aux cadres de l’expérience et aux logiques d’action ont profondément renouvelé ses concepts et ses approches.

Simultanément, de nombreux travaux s’attachent à décloisonner les perspectives et les grandes entrées thématiques de la mobilité et hybrident les approches dans des formes inédites de dialogue qui s’avèrent nécessaires pour saisir une réalité complexe.

A travers l’analyse et l’explicitation des méthodologies (de collecte, d’analyse et de traitement des données de la recherche) développées dans les recherches sur les mobilités spatiales, nous souhaitons au cours de ce 16ème colloque du GT Mobilités Spatiales, Fluidité Sociale, réinterroger les cadres théoriques et épistémologiques dans lesquels les chercheurs inscrivent leurs recherches. En reprenant les termes de S. Duchesne (2017), alors que dans les publications “les sections de méthodes montrent ordinairement l’échafaudage qui a permis d’aboutir à des résultats, nous cherchons plutôt à rendre compte de la construction de l’échafaudage”.

Au-delà d’une simple description et d’une approche technique des méthodes employées, nous souhaitons encourager les chercheurs à expliciter leurs choix, leurs démarches ou encore leurs outils et la manière dont ceux-ci s’inscrivent dans leur recherche. Povurquoi avoir recours à telle approche ou telle méthodologie ? A quelle(s) conception(s) de la mobilité cette méthode est-elle attachée ? Quel questionnement théorique permet-elle de nourrir ? Quelles questions permet-elle de documenter ?

Alors que les chercheurs travaillant sur les mobilités spatiales sont issus de disciplines, de cultures et de formations méthodologiques diverses et parfois très éloignées, ils travaillent pourtant sur un même objet, le fait mobilitaire. Dès lors, comment se comprendre ? Comment conserver une “cohérence” dans le champ des mobilités ? Comment faire jouer les complémentarités ?

Il est organisé par l’UMR Citeres dans le cadre du programme de recherche “Mutualisation et méta-analyse de corpus qualitatifs sur les mobilités quotidiennes dans les territoires dépendants de l’automobile” financé et suivi scientifiquement par le Forum Vies Mobiles, institut de recherche de la SNCF.

Interventions centrées sur les enjeux du vélo en ville

– Adrien Caillot – « Utilisation d’une méthode mobile pour caractériser l’aptitude à circuler à vélo » (8h30, le 9 novembre)

Matthieu Adam, Stefan Duffner, Serge Fenet, Georges-Henry Laffont, Maël Meralli-Ballou Luc Merchez, Nathalie Ortar, Hervé Rivano – « Des traces GPS et des images mobiles pour susciter le discours des cyclistes. Premiers retours sur un dispositif de réactivation » (8h30, le 9 novembre)

– David Sayagh – « Comment rendre intelligible la diversité et la fluidité des manières de penser et de pratiquer le vélo des adolescent.e.s ? » (10h30, le 9 novembre)

Consultez le reste du programme en PDF en cliquant ici.

Les informations pratiques pour participer sont disponibles sur le site du colloque.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.