Compte rendu de lecture de “L’éloge de la bicyclette” (Marc Augé, 2007)

couv-eloge-bicycletteCet ouvrage sympathique traite de la bicyclette à partir de références personnelles de l’auteur, l’anthropologue Marc Augé. En faisant appel à des souvenirs, analyses des pratiques sociales des cyclistes, il déroule un propos sur le mythe du vélo, en passant par la crise jusqu’à un futur utopique.

Le premier chapitre sur le mythe du vélo fait appel aux premières expériences personnelles de l’auteur et au grand cycliste du vélo sportif qui l’ont marqué. Marc Augé propose une lecture de la construction de la réputation de la bicyclette d’après guerre au moment de sa jeunesse.

Le second chapitre concerne la crise cyclopédique actuelle. L’auteur fait deux amers constats. Tué par le dopage, le cyclisme sportif ne produit plus de mythe ; tuée par la mondialisation, la métropole contemporaine  “nous (aurait fait) perdre la ville et nous nous perdons nous-même de vue”. Marc Augé livre ensuite une analyse du vélib’ comme une solution pour redécouvrir la ville, l’urbanité et l’altérité urbaine.

Le troisième chapitre évoque l’utopie  cycliste à partir d’un Paris dédié aux modes doux, avec toutes les conséquences que cela implique, jusqu’à l’effondrement des barrières entre classes sociales.

Cet ouvrage sans prétention aura ainsi l’avantage de nous entraîner dans le monde du vélo pour un premier aperçu de sa multidimensionnalité. L’auteur nous emmène au grès de ses pensées à interroger, le corps, l’espace, le sport ou encore l’urbain à partir du véo. Sans apporter de contenu scientifique, son principal atout est de poser la bicyclette comme un véritable objet contemporain qui mérite une attention particulière dans le destin du futur de nos villes.

Maël Meralli-Ballou

Augé Marc (2007), Éloge de la bicyclette, Payot, 93 p.

Illustration : Jacques Lebleu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.