[Compte rendu] Le vélo hors du déplacement, atelier expérimental

Le 22 janvier a eu lieu un atelier expérimental organisé par l’association de jeunes chercheur·es IMU alpha sur le thème du vélo hors du déplacement.

Qu’est-ce qui constitue les conditions matérielles, sociales, culturelles et politiques des mobilités cyclistes ? Comment le vélo est-il apprécié, perçu dans la ville ? IMUalpha organise un atelier expérimental sur les pratiques cyclistes dans tous ses aspects sauf celui qui semble être le plus évident : la mobilité elle-même. Il s’agit de ne pas s’intéresser au vélo comme moyen de déplacements, mais aux problématiques qui les accompagnent, les précèdent ou leur succèdent dans la vie quotidienne des cyclistes : réalisations de parkings ou de garages, problématiques de l’aménagement, mécanique et réparation, politiques liés au vélo, enjeux économiques, représentations, etc.

Le compte-rendu complet de cette rencontre entre trois jeunes chercheur·es, une praticienne et un public divers est accessible en PDF en cliquant sur le lien ci-après : “Le vélo hors déplacement


Le vélo hors déplacement

Interventions :
  • Élodie Dupuit, doctorante en géographie, aménagement et urbanisme (UMR 5600 EVS – ENTPE) Registres d’engagement de deux associations écologistes en milieu périurbain
  • Manon Eskenazi, doctorante en transport (EA 3482 Lab’Urba – Université Paris Est) Politiques et pratiques du vélo
  • Adrien Caillot, doctorant en géographie (UMR 6049 ThéMA – Université Bourgogne Franche Comté) Que nous apprend le vélo hors déplacement sur le vélo en déplacement ?
Discussion :
  • Christelle Famy, chargée des mobilités actives, Voirie et Mobilité Urbaine, Grand Lyon
Organisation : Margot Abord de Chatillon (rédactrice du compte-rendu), Matthieu Adam, Maël Meralli-Ballou, Romain Sauzet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.