Les publications scientifiques sur le vélo se multiplient

Dans un article publié  dans Transport Reviews,  John Pucher et Ralph Buehler montrent une augmentation remarquable de la quantité de publications scientifiques ayant pour sujets le cyclisme dans toutes ses acceptions.

L’Index des publications sur le transport de Transports Research International (TRID, qui inclut les articles, livres et rapports avec et sans comité de lecture) montre qu’alors que le nombre annuel de publications liées a triplé entre les périodes 1911-1995 et 2011-2016 (de 197 publications par an à 610). Selon le service privé Web of Science,qui ne considère que les articles évalués par les pairs, le nombre de ces articles aurait même été multiplié par 13 sur cette même période  (de 22 à 284  articles par an à 284). Le nombre d’articles soumis chaque année au comité sur la vélo du Transportation Research Board (TRB) confirme la tendance : il a été multiplié par 7 (de 15 par an sur la période 2001-2005 à 101 par an sur la période 2011-2016).

La quantité d’articles scientifiques publiés semble donc suivre l’augmentation importante du vélo dans la part modale des villes européennes et américaines durant les deux dernières décennies. Elle accompagne aussi la place croissante du vélo dans les politiques publiques, l’espace médiatique et plus généralement le débat public.

Il n’en faut pas moins pour que Fabian Kuester publie un article annonçant que “la recherche académique sur le cyclisme explose” sur le site de la fédération européenne des cyclistes (ECF). Cette explosion doit être relativisée par le fait que le nombre de publications scientifiques a énormément augmenté, quel que soit le domaine considéré (+ 64% entre 2005 et 2015 d’après le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche). Ce sont donc d’abord les publications qui sont plus nombreuses et non les recherches elles-mêmes.

L’augmentation du nombre de publications n’en demeure pas moins  substantielle. Puisque c’est le nombre d’articles de revues à comité de lecture qui augmente le plus, il semble aussi qu’elle reflète l’émergence d’une recherche de qualité sur les enjeux liés au cyclisme. De bon augure pour ce champ scientifique.

 

Référence : Pucher J. et Buehler R., 2017, “Cycling towards a more sustainable transport future”, Transport Reviews, Volume 37, Issue 6, p. 689-694.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.