« Le vélo dans tous ses états. S’approprier les mobilités cyclistes », appel à communication

Les premières Rencontres Francophones Transport-Mobilité (RFTM) seront organisées du 6 au 8 juin 2018 à Lyon. Les RFTM se veulent un lieu de rencontre et d’échanges de la communauté scientifique francophone mondiale dans ce champ. Les principaux mots-clés de ce forum scientifique sont mobilité, transport, société, territoires, logistique, environnement, ainsi que leurs interactions.

Nathalie Ortar (UMR 5593 LAET), Matthieu Adam (UMR 5600 EVS), Margot Abord de Chatillon (UMR 5593 LAET) et Maël Meralli-Ballou (IMUalpha) y organisent une session spéciale sur le vélo en milieu urbain.

Atelier « Le vélo dans tous ses états. S’approprier les mobilités cyclistes »

Mots clés : vélo, usages, service, réparation, autonomie

La pratique cycliste dans les villes est en plein essor en France comme dans le reste des pays occidentaux. Pour autant la situation reste très contrastée tant en matière de part modale que de services dédiés. Outre une capacité à s’orienter et s’intégrer dans le trafic, circuler à vélo implique de savoir réparer sa monture ou de savoir à qui la confier pour son entretien. Cet atelier se propose ainsi d’aborder la recherche d’autonomie dans toutes les sphères de l’activité de cycliste urbain.

L’atelier invite des communications portant sur :

  • Les changements d’attitude face à la mobilité permettant d’accéder à une pratique cycliste. On pourra aussi se demander pourquoi le vélo urbain est aujourd’hui surtout une pratique de classes sociales favorisées, malgré le faible coût du vélo d’occasion.
  • Les trucs et astuces adoptées par les cyclistes pour circuler en s’exposant le moins possible au danger. Cela implique à la fois d’interroger la place occupée dans la circulation, la cyclabilité des espaces mais aussi la question de la maîtrise de la sécurité mécanique de son vélo ainsi que le rôle des ateliers sur cet aspect.
  • Le quotidien des cyclistes en ville. Ce volet s’intéressera aux pratiques des cyclistes lorsqu’ils ne pédalent pas. L’autonomie mécanique des usagers ainsi que les pannes comme frein à la pratique du vélo pourront être discutées, de même que les enjeux de parking et de limitation du risque de vol.
  • Poursuivant cette thématique, les services et espaces de réparation. Répare-t-on soi-même et dans quels lieux, ou confie-t-on son vélo à quelqu’un lorsqu’il est en panne ?

Les propositions de communications sont à soumettre avant le 19 janvier 2018 sur le site des rencontres : https://rftm2018.sciencesconf.org/.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.